La cavalerie

L'armée romaine, principalement composée de troupes d'infanteries très organisées était peu expérimentée en cavalerie. C'est pour cela que les Romains utilisaient des troupes auxiliaires de cavaleries issues des peuples Gaulois, Germains, Hispaniques ou Daces.
La cavalerie romaine est nommée Alae(les ailes), car c'était sa position sur le champ de bataille. Les cavaliers étaient utilisés pour apporter un renfort rapide à un endroit qui faiblissait, et combattaient souvent à pieds. En dehors des combats, ils servaient comme éclaireurs, comme courrier, ou pour faire de la surveillance en territoire ennemi. On distingue deux types de cavaliers, les légionnaires et les auxiliaires.
Les cavaliers légionnaires étaient seulement quelques centaines, en principe situés sur l'aile gauche du front de bataille(le plus faible, car la première cohorte était toujours sur l'aile droite), tandis que les cavaliers auxiliaires pouvaient être plusieurs milliers et qu'ils manœuvraient à la romaine ou conservaient leur tactique de combat.

Son organisation :

Ala quingenaria : C'est l'unité typique de la cavalerie légionnaire, elle se compose de la manière suivante :
Turma : l'unité de base la plus petite de la cavalerie, est composée de 32 hommes ; 30 cavaliers(ou Equitis Alaris), commandés par un décurion et un duplicatorius.
Ala : Qui signifie « aile ». Les alae étaient composées de 512 cavaliers(total de 16 turmae).
Alae milliariae : composée de 32 alae, soit environ 1000 cavaliers.
Equites legionis : unité de cavalerie directement attachée à la légion ; ce sont des légionnaires réguliers. À l'origine, elle était composée de 120 cavaliers, puis de 300 cavaliers, mais elle pouvait dépasser les 1000 cavaliers selon les besoins.
Cette unité était placée sous le commandement d'un centurion assisté d'un optio.
Cohors equitata : unité composée de cavaliers et de fantassins, levée uniquement lorsque le besoin se faisait sentir.
Cohors quingenaria : composée de 380 fantassins et 120 cavaliers.
Equites singulares : l'empereur et les gouverneurs de province pouvaient avoir des contingents de cavalerie de gardes du corps . Ceux de l' empereur ont été appelés Equites Singulares Augusti.

Les chevaliers(eques, equitis) font partie d'un ensemble de citoyens appartenant à l'ordre équestre(equester ordo) et cela durant toute la période romaine de la royauté en passant par la république à l'empire.
Les chevaliers sont désignés par les censeurs selon les critères suivants :
.1 - Posséder une fortune d'au moins 400.000 sesterces( jusqu'au début de l'empire).
.2 - Être les plus honorables des citoyens(en dehors des sénateurs). Cette appartenance pouvait être théoriquement remise en cause à chaque censure, mais en pratique, elle était héréditaire.
Le chevalier se distingue par le port d'une bande pourpre étroite sur sa tunique, et le port d'un anneau d'or.
Les chevaliers ont un poids politique important, du fait qu'ils étaient capables financièrement de s'équiper pour servir la cavalerie, et qu'ils sont dans la hiérarchie romaine, juste en dessous des sénateurs. L'appartenance à l'ordre équestre était nécessaire pour accéder aux postes d'officiers dans l'armée.
Sous Auguste, la classe des chevaliers devient une noblesse de fonctionnaires(commandant de la garde prétorienne, préfets, fonctionnaires divers). Ils sont officiers dans l'armée, peuvent commander les auxiliaires, administrer les biens de l'Empereur ou assurer l'intendance des armées.
Le chevalier romain est à la base de la chevalerie du moyen âge.